J'ai testé pour vous... le stand-up Paddle à Quiberville!

L'an dernier j'ai eu le plaisir d'être initiée aux sports nautiques par Éléonore, chef de base en saison estivale au Quiberville Yachting Club.

Alors plantons le décor, je n'ai pas vraiment le pied marin. Et de toute l'équipe, je ne suis clairement pas la plus sportive... Mais pour mieux vous en parler quand vous venez nous questionner sur les activités du territoire, le mieux reste d'avoir testé soi-même, alors pour vous j'ai enfilé la combi !

Le Stand-up Paddle, c'est quoi ? 

Alors le Stand-up Paddle (ou SUP pour les initiés), c'est un sport nautique qui consiste en gros à ramer debout sur une large planche, style planche de surf, avec une pagaie. Les rois polynésiens seraient à l'origine de cette pratique, qu'ils utilisaient à l'aide de longues planches taillées dans des troncs d'arbres pour explorer lagons et archipels et faire du commerce. Les surfeurs hawaiens remettent cette pratique au goût du jour dans les années 40-50 tandis que les surveillants de la plage de Waikiki l'utilisent pour travailler, la station debout leur permettant de mieux surveiller les baigneurs, et le matériel étant efficace pour se déplacer sur l'eau et faire face aux vagues. Dépassé par l'arrivée des planches courtes dans les années 60, le stand-up Paddle revient sur le devant de la scène dans les années 2000 sur les spots de surf internationaux et dans les compétitions. En 2009, une section dédiée voit même le jour au sein de la fédération française de surf !

Il existe deux types de planches de Stand-up Paddle, rigide ou gonflable. Les rigides (en mousse couverte derésine) sont très proches des planches de surf classiques, et sont à préférer si on veut pratiquer en mode surf ou s'essayer à la vitesse. Celles que vous pouvez louer au Quiberville Yachting Club sont des modèles gonflables, mais attention leur conception leur donne toute la rigidité nécessaire pour nous porter, on ne se rend d'ailleurs même pas compte que ce matériel soit gonflable ! C'est le modèle idéal pour la balade sur l'eau, ou la pêche (oui, c'est possible). Le reste de l'équipement fourni à la location se limite à une pagaie, une combinaison (mais vous pouvez aussi rester en maillot de bain, un gilet de sauvetage et un leash (prononcer "lich"), lien de sécurité reliant votre cheville à la planche, bien pratique pour ne pas perdre son équipement, car si comme moi vous n'avez jamais pratiqué, il y a de fortes chances pour que vous ne restiez pas tout du long sur la planche :-D 

Car quand je vous dit que j'ai testé le stand up Paddle, ça relevait plus de la randonnée nautique que de ça : 

Get up, Stand up...

Je suis sûre que la question que vous vous posez si vous hésitez à essayer, c'est est-ce que je vais tenir debout ? Et bien rassurez-vous, pour ma part j'ai trouvé cela bien plus simple que je l'imaginais. D'abord on commence à genoux, ça laisse le temps de prendre en main la pagaie, et d'apprendre à se diriger avec. Une fois que vous êtes à l'aise sur la planche, il faudra juste user d'un peu de souplesse pour passer de la station à genoux à debout. Mais j'ai réussi donc, c'est sûr, vous aussi. Sutout si vous essayez un jour de beau temps, avec une mer d'huile. Parce qu'évidemment avec des vagues, ça peut marcher beaucoup moins bien. 

Après c'est là que ça se gâte... Parce qu'il faut garder l'équilibre debout sur la planche. Et là on ne va pas se mentir, ça devient plus hardu. Mais ça ouvre de belles perpectives de rigolade, non ? Et là encore, finalement on finit par y arriver assez vite. Pour moi, après deux chutes seulement, j'ai réussi à longer la plage tranquillement, sans trop dériver, et à me remettre à genoux pour rejoindre le bord. Pas mal pour une première !

Mon expérience en vidéo

Mais trève de discours, je vous laisse découvrir mon expérience en vidéo ! On ne se moque pas...

En résumé...

Vous l'aurez compris, la novice que je suis a apprécié cette expérience ! Naviguer debout sur cette planche et sur l'immensité, face aux falaises de la côte d'Albâtre donne un sentiment de liberté bien agréable, face à un paysage toujours impressionnant, et ce sans avoir à subir un entraînement intensif et long comme je l'imagine pour le surf. Ceci dit si on tient debout sur un paddle, pourquoi est-ce qu'on essayerait pas le surf (pour un prochain j'ai testé pour vous...) ?

Et vous, ça vous tente ? Alors n'attendez plus, le Club de Voile de Quiberville-sur-Mer réouvre ses portes le 15 juillet 2020 pour cette année, avec respect des règles sanitaires, vous pourrez donc profiter tout l'été des deux stand-up paddle en location pour vous essayer vous aussi à ce sport en vogue (ou en vague, juste pour le jeu de mots).

Et biensûr je vous invite à commenter ci-dessous avec vos impressions si vous avez déjà pratiqué, ou quand vous aurez vous aussi essayé !

Bel été à tous !