J"ai testé pour vous... la boucle "les Coquelicots" à Avremesnil !

Par Juliette, saisonnière à l'Office de Tourisme pour la saison 2020.

Sportive et très active depuis toute petite, je me suis découvert depuis quelque temps une passion et un engouement pour la marche. Etant originaire du pays de Caux depuis toujours et habitante temporaire à la Gaillarde, j'ai décidé, accompagnée de ma maman, d'aller sur une de mes journées de repos faire la boucle de 10 kilomètres, "Les Coquelicots". Elle part d'Avremesnil, va vers Gueures et passe par la Véloroute du Lin et une petite partie du GR212. 

 

Nous avons la chance d'avoir un nombre conséquent de boucles de randonnées sur le Terroir de Caux. C'était donc l'occasion de partir sur une matinée entre mère et fille, à la (re)découverte de nos sentiers battus !

Nous avons choisi la boucle n°13 grâce à sa proximité par rapport à notre lieu d'habitation, à son accessibilité ainsi qu'à sa longueur moyenne. Nous sommes tout de même parties de la Gaillarde à pieds pour rejoindre l'itinéraire dont le point de départ se fait à l'Eglise d'Avremesnil. Malgré tout, cela nous a ajouté 7 kilomètres à la boucle initialement prévue !

Nous sommes parties vers 9h00. Ce fût une belle matinée et une vraie bouffée d'oxygène. Le temps s'est davantage prêté à l'activité : du soleil malgré un ciel "moutonneux", un peu de chaleur et une petite brise que l'on connaît bien ici, sur la côte Normande (et même dans les terres) !

La saison est également idéale pour admirer les magnifiques hortensias le long des habitations (et quelque peu brûlés par le soleil parfois) ainsi que nos jolis paysages agricoles : les lins une fois arrachés rouissent par intermittence de pluie et de soleil, les orges sont battus, les colzas et les blés sont entrain de l'être, les maïs prennent de la hauteur et enfin, les betteraves attendent la pluie pour se développer davantage...

D'ailleurs au cours de cette balade, nous avons la chance d'apercevoir un lièvre, quelques pigeons ramiers, deux perdrix et un faisan... sans oublier un mouton fugueur et quelques troupeaux de vaches !

Après avoir vu défiler les paysages, nous sommes finalement revenues à destination vers 13h00. N'ayez crainte, nous ne nous sommes pas perdues sur le chemin, nous avons fait escale sur la route du retour chez ma grand-mère, résidante à Avremesnil. Ca a été l'occasion de se revigorer avec un petit jus après 14 kilomètres de marche. C'était sans compter cet arrêt qui nous a été fatal, ou plutôt pour ma maman, qui, une fois repartie lui a coûté des douleurs dues aux ampoules qu'elle avait chopé aux pieds !

Malgré tout, nous avons passé un superbe moment toutes les deux. Ce n'est que le début des aventures puisqu'à ma grande surprise, ma maman a beaucoup apprécié. Elle est même prête à m'accompagner de nouveau sur de nouvelles boucles dès que nous en aurons l'occasion, à la découverte de nos richesses locales.