Des cimetières clandestins ...

Tombés dans l'oubli, leur histoire ressurgit !

Entrée du cimetière Nord

Le saviez-vous? 

On retrouve plusieurs cimetières à Luneray et dans ses alentours !

On connait bien sûr le cimetière Nord et le cimetière Sud. Le premier était autrefois dédié aux protestants et le second aux catholiques.  Mais d'autres cimetières moins connus sont disséminés dans la ville. 

Partons ensemble quelques siècles en arrière pour comprendre leurs existences ! 

En 1685, la Révocation de l'Edit de Nantes restreint les libertés des protestants. De nombreux temples et écoles sont alors détruits. Les protestants doivent se soumettre au baptême et au mariage catholiques et il leur est interdit d'émigrer sous peine d'être enrôlé dans les galères. 

L’interdiction du protestantisme en France, de 1685 à 1787, entraine la disparition des cimetières protestants, et contraignent les « nouveaux convertis » à se faire enterrer dans la foi catholique.  

Restés secrètement fidèles à leur foi, les protestants enterrent leurs morts clandestinement. Les cérémonies, d'une extrême simplicité, se déroulaient principalement la nuit. Les défunts étaient alors enterrés dans les caves, les jardins, les prés, à l'abri de tous regards. Aucune stèle ou autre indice ne permettaient de repérer leurs emplacements car les tombes découvertes risquaient l'exhumation et les biens des familles pouvaient être confisqués !

Pierres tombales près d'un champs

Les sépultures protestantes deviennent petit à petit tolérées malgré les lois en vigueur, et à Luneray un terrain est affecté à l'inhumation des "non catholiques", c'est le Clos Philippot ! Ce dernier sera ensuite utilisé comme cimetière protestant officiel. Il est d'ailleurs toujours existant, à travers le feuillage dense, on aperçoit quelques sépultures, au croisement de la rue des Poitreaux et de la rue du Marquis de Radiolle. 

Après la révolution, les cimetières protestants se parent à nouveau de stèles et de pierres tombales.

Certaines familles conservèrent tout de même une parcelle de terrain pour y enterrer leurs morts. De nombreux petits cimetières et enclos familiaux seraient toujours présents dans la ville. 

On en trouve un devant le temple de Luneray. A Gruchet-Saint-Siméon, on en voit également un au croisement de la rue du Coudray et de la rue du Temple. 

Parcourez l'histoire de Luneray avec le dépliant Luneray à pied !!

Télécharger la brochure en cliquant ici : http://www.quibervillesurmer-auffay-tourisme.com/pratique/brochures