L'Auberge du Cygne, repaire V.I.P !

Si les murs pouvaient parler, ceux de cette auberge en auraient à raconter !

Connaissez-vous l'Auberge du Cygne à Tôtes ?

Vous en avez très probablement déjà entendu parler ! Pour moi, c'est un souvenir de collège, une lecture particulièrement intéressante puisque l'histoire se passait dans notre région. Ceux qui l'ont lue savent de quelle nouvelle je parle, l'une des plus célèbres de Guy de Maupassant, Boule de Suif.

Des petits points de feu parurent en avant sur la route. C’était Tôtes. On avait marché onze heures, ce qui, avec les deux heures de repos laissées en quatre fois aux chevaux pour manger l’avoine et souffler, faisait quatorze. On entra dans le bourg et devant l’Hôtel du Commerce on s’arrêta.

En plus d'avoir inspiré l'unité de lieu de la nouvelle, où l'auberge est décrite sous le nom d'Hôtel du Commerce, c'est ici même que Maupassant qui y séjourna en 1879 aurait rédigé le récit que son ami Gustave Flaubert qualifiera de chef-d'oeuvre. 

Le même Gustave Flaubert qui n'était pas inconnu des lieux, puisqu'il y séjourna lui-même, y travaillant au passage une partie de son célèbre roman Madame Bovary. 

Ecoutez la piste sonore consacrée à Tôtes et Madame Bovary dans notre Parcours Flaubert

Mais revenons sur ses origines... Fondé en 1611 l'établissement devient en 1756 un Relais de Poste Royale, grâce à sa situation privilégiée de carrefour routier entre Dieppe et Rouen, statut qu'elle conservera jusqu'à la suppression de cette institution due à la concurrence grandissante du chemin de fer. Après quoi les lieux continueront à héberger les voyageurs en conservant l'activité d'Auberge. C'est ainsi que vont y être hébergées de nombreuses personnalités à travers les âges : D'Artagnan, Madame de Pompadour, Napoléon Ier et son épouse Joséphine, Le roi Louis Philippe, et dans des époques moins lointaines le roi des belges Albert Ier et son épouse la reine Elisabeth, et même le président américain Dwight Eisenhower ! Il faut dire que l'Auberge connaît dans les années quarante et cinquante une importante renommée grace à la cuisine du Chef Monsieur Richard, détenteur d'une étoile au guide Michelin.

La salle dans les années 2000

Qui a déjà eu l'occasion de pénétrer dans ce superbe lieu a instantanément retrouvé le cadre décrit par Maupassant. L'immense cheminée et ses accessoires d'époque, le grand vaisselier et ses nombreuses assiettes colorées, la décoration typique sur les poutres en bois, on se serait attendu à voir les personnages de Boule de Suif passer la porte ! Fermée de puis quelques années, l'Auberge du Cygne attend patiemment sa réouverture pour faire revivre un patrimoine local historique et littéraire. Les nouveaux propriétaires s'attèlent en effet à sa rénovation, afin de remettre en route cette institution tôtaise pour une réouverture du restaurant dans le courant de l'année 2021.

En tout cas, nous on y sera, et vous ?