La cloche Marie-Hortense dans l'église d'Avremesnil
©La cloche Marie-Hortense dans l'église d'Avremesnil

Connaissez-vous Marie-Hortense ?

Une histoire de Cloche...

Il y a des éléments du petit patrimoine local, dont l’histoire est passionnante ! Laissez-moi vous raconter celle de Marie-Hortense, une…. cloche ! Vous la découvrirez dans l’église Saint-Aubin d’Avremesnil, et bien qu’on sache qu’elle donne le Ré, vous ne l’entendrez pas sonner. Et pour cause, ce n’est pas dans le clocher qu’elle se trouve mais dans le bas côté de l’église. Ce qui vous permettra de la voir de près !

Zoe.jpg
Zoë

Un clocher qui a vécu...

A la fin du 15ème siècle, le clocher de l’église Saint-Aubin d’Avremesnil tombe en ruine. Il sera reconstruit au début du siècle suivant, et c’est grâce à la châtelaine Anne de Béthune, sur les conseils du maire de l’époque, maçon de profession, que le vieux clocher roman, est conservé. Renforcé par d’imposants piliers en grès de Varengeville, ce clocher perdurera des siècles durant.

Mais le 24 août 1864, la foudre s’abat sur le clocher, qui s’embrase et propage ainsi l’incendie à tout l’édifice. La cloche commence à fondre et tombe, mais le chœur de l’église est épargné, et le clocher, bien qu’endommagé, est suffisamment conservé pour être rénové. Une nouvelle cloche est installée puis bénie en 1867, sous le nom de Marie-Hortense. D’une tonne et demie, elle provient de la fonderie Cartenet Frères de Gueutteville-lès-Grès, comme on peut le lire sur l’une des inscriptions qui l’ornent.

De haut... en bas !

En 1990, ce sont de fortes rafales de vent qui mettent de nouveau le clocher à rude épreuve. L’échafaudage installé pour des travaux de restauration s’ébranle pendant une bonne heure avant la catastrophe : le clocher se soulève et s’écrase 30 mètres plus bas sur les tombes du cimetière, dans un fracas tel que les habitants limitrophes quittent leur domicile par peur. La cloche, cette fois, reste intacte.

Marie-Hortense est alors déposée à l’aide d’une grue dans le cimetière où elle va rester deux ans. Mais elle ne remontera pas dans la clocher. Le clocher enfin restauré, en 1992, on y installe en effet 3 nouvelles cloches, baptisées Marthe, Julie et Marie-Julienne.

Quant à Marie-Hortense, elle est déposée dans un bas côté de l’église, où l’on peut encore l’admirer aujourd’hui ! Une belle et rare occasion, de voir ce type de cloche de plus près et d’en admirer les détails et ornements.

Fermer